Le régime sans gluten et le sport


A l’image des célèbres tennismen Jo-Wilfried Tsonga ou Serbe Novak Djokovic, de plus en plus de grands sportifs se mettent au régime sans gluten. Est-ce justifié ? En quoi le régime sans gluten peut-il avoir un impact sur le sport ?






Presque la moitié des sportifs de haut niveau – et j’insiste bien sur « haut niveau » - souffrent de troubles gastro-intestinaux de type nausées, vomissements, excès de gaz, douleurs abdominales ou diarrhée pendant ou après l’effort.


Cela est principalement dû à une modification de la vitesse de la vidange gastrique, une hypersécrétion des hormones gastro-intestinales et à hyperperméabilité intestinale provoquée par l’alternance de chute puis de reprise brutale de l’irrigation sanguine des intestins pendant et après l’effort.

On peut comprendre aisément que l’apparition de symptômes digestifs peut avoir un impact négatif sur les performances sportives ou sur la participation même à des compétitions.


Imaginez-vous être en finale de Rolland Garros et d’avoir ce jour-là une diarrhée carabinée !

Ce n’est pas l’idéal…



Pour mettre toutes les chances de leur côté et éviter ce genre de désagréments, il peut être conseillé aux sportifs de haut niveau ayant les intestins sensibles de limiter leur consommation en aliments qui fermentent beaucoup.

Il se peut qu’un régime sans gluten puisse limiter les risques d’avoir des symptômes digestifs.


Mais dans la grande majorité des cas, cette amélioration n’est pas due à l’éviction de la protéine de gluten mais à celle de sucres fermentescibles appelés FODMAP.

Or, il y a certains points en commun entre le régime sans gluten et le régime pauvre en FODMAP.


Il se trouve que les deux principales céréales à gluten comme le blé ou le seigle sont riches en FODMAP et, qu’à l’inverse, la farine de riz ou de maïs, habituellement utilisées dans les produits sans gluten sont pauvres en FODMAP.




Julie DELORME n’est une diététicienne-nutritionniste comme les autres. Elle s’est spécialisée en maladies et troubles digestifs (syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, maladie cœliaque, MICI…), ainsi qu’en intolérances et allergies alimentaires - dont bien sûr l’intolérance au gluten. Engagée et passionnée, elle a accepté de rejoindre l’équipe mangersansgluten afin de nous donner régulièrement son avis scientifique, pratique et gourmand sur le régime sans gluten.

Son site : www.delormenutrition.com

Son blog : www.antimauxdeventre.com




Par Julie